Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.
  • usqu’au 10 novembre, « Rabelais, si tu revenais ? », au musée Sainte-Croix, à Poitiers.
  • Jusqu'au 27 octobre, exposition et démonstrations d'Andrée Bienfait, Gisèle Hurtaud, Lyse Lheritier, Johann Mouclier, à la galerie Rivaud.

Education

Recherche

Prométée prend son envol

Élus et présidents d’établissements universitaires ont inauguré, hier soir, la plateforme de recherche Prométée, implantée sur la zone du Futuroscope. Unique en Europe, elle sera dédiée aux secteurs aéronautique et spatial.

Les machines ne sont pas encore installées, mais qu’importe ! Trois ans après le lancement des travaux, la plateforme de recherche Prométée a été inaugurée hier soir, en présence, entre autres, du président du Conseil régional Alain Rousset, du député-maire de Poitiers Alain Claeys, du président de l’université Yves Jean et de la préfète Marie-Christine Dokhélar. Au total, 16M€ ont été déboursés pour faire sortir de terre ce « formidable outil qui va permettre de rendre des services à l’ensemble de l’industrie aéronautique et spatiale », a souligné Yves Jean.

Ici, se côtoieront chercheurs de l’institut PPrime, de l’Ensma, de l’université, techniciens et industriels. On parlera refroidissement moteur, aérodynamique, aéroacoustique des jets supersoniques, thermomécanique… « Grâce à cet équipement, nous allons développer du transfert de technologie dans les PME et PMI du territoire et attirer de nombreux chercheurs et étudiants », a repris le président de l’université. De son côté, le député-maire a applaudi des deux mains, soulignant le « rayonnement international » de PPrime et l’intérêt de la Comue (communauté d’universités et d’établisssements), « qui a permis de concrétiser beaucoup de choses entre les villes et les universités ».

Vers une seule grande Comue d’Orléans à Pau?

Cette plateforme Prométée devrait profiter à l’ensemble des universités et établissements membres de la communauté universitaire Léonard De Vinci, comme initialement prévu au lancement du projet. Autrement dit La Rochelle, Limoges, Orléans, Poitiers, Tours… et Bordeaux, grande région oblige, bien que la capitale régionale fasse partie, notamment avec Pau, d’une Comue « concurrente ». Mais peut-être de manière temporaire. « On ne pourra pas en avoir deux bien longtemps, a clairement expliqué Alain Rousset. On en aura une, et une seule, avec Orléans et Tours s’il le faut. » Le pari semble osé, voire risqué, la Comue Léonard De Vinci se mettant juste en place. 

Marc-Antoine Lainé le 26/01/16

Programmes de Cinéma Detroit Good time Happy End

Publicité

Les dépêches

18/10/2017
Poitiers - L'accueil périscolaire perturbé demain Lire la suite
17/10/2017
Volley - Le Stade s'impose au bout du suspense (3-2) Lire la suite
16/10/2017
Travailleurs détachés : le rapport adopté par la commission Emploi du Parlement européen Lire la suite
15/10/2017
Rugby - Le Stade relève la tête à Parthenay Lire la suite
14/10/2017
Football - Le PFC reste à quai face à Niort Lire la suite
14/10/2017
Volley - Le CEP/Saint-Benoît s'incline à Mougins (0-3) Lire la suite
13/10/2017
Parkings payants au CHU : une manifestation vendredi prochain Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques