Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.

Vie locale

Municipales 2014

Jacqueline Daigre appelle à « un large rassemblement »

En dépit de l'échec des négociations avec Eric Duboc, la candidate UMP-UDI à Poitiers espère toujours « créer la surprise » dans les urnes dimanche. Elle tiendra un meeting demain soir aux Salons de Blossac, avec l'ancien ministre Bruno Le Maire.

Assise à la terrasse d'un bistrot de la place d'Armes, elle regarde la mairie avec gourmandise. À ses côtés pour la circonstance, Dominique Bussereau... et un nombre important de ses colistiers. Jacqueline Daigre est en campagne pour la conquête de l'hôtel de Ville et ça se voit ! Même l'échec des discussions avec Eric Duboc, hier, n'a pas réussi à entamer sa détermination. Elle est persuadée de pouvoir l'emporter dimanche face au sortant Alain Claeys. « Nous avons encore toutes nos chances. Je voudrais d'ailleurs m'adresser aux Poitevins dans un esprit rassembleur. Je suis la seule alternative au maire socialiste... » Le discours est volontariste, mais se heurte à l'arithmétique politique. Sans les 10,29% d'Eric Duboc -il n'a donné aucune consigne de vote-, la candidate UMP-UDI aura du mal à virer en tête dimanche soir. « Tout le monde ne s'est pas exprimé dimanche dernier, j'en suis persuadée ! »

La visite de soutien de l'ancien ministre des Transports a focalisé son propos du jour sur... les transports. À défaut de pouvoir visiter Vitalis, le président du Conseil général de Charente-Maritime et Jacqueline Daigre ont rencontré le directeur de l'aéroport de Poitiers-Biard dans la matinée. Une nouvelle occasion de critiquer les décisions de son concurrent direct, sur l'ouverture de nouvelles lignes aériennes cette fois. « L'année dernière, nous aurions pu avoir une ligne vers Porto pour 30000€ de plus. Il a refusé que Grand Poitiers donne davantage », peste la candidate.

Sur le sujet de la gratuité des transports en commune, c'est Dominique Bussereau qui s'est fait son avocat. Étonnant lorsqu'on sait qu'il avait critiqué la proposition, il y a quelques semaines seulement. « Nous avons un vrai problème de financement des transports publics en France, embraye-t-il. Il existe deux manières de faire, soit augmenter le niveau de contribution des clients, avec des services supplémentaires, soit adopter la gratuité pour accroître le nombre d'usagers. Mais de manière temporaire... » Le diable se cache dans les détails. 

Demain soir, c'est un autre ancien ministre, en l'occurrence Bruno Le Maire, qui sera invité à apporter son soutien plein et entier à Jacqueline Daigre. Elle tiendra son seul et unique meeting d'entre-deux tours aux Salons de Blossac. En attendant, c'est « porte-à-porte du matin au soir pour convaincre les gens ».
 

Arnault Varanne le 25/03/14

Programmes de Cinéma Makala Marvin ou la belle éducation Mémoires d'un condamné

Publicité

Les dépêches

18/12/2017
Rappel de produits à la pisciculture du Talbat Lire la suite
18/12/2017
Fusion des Régions : mobilisation des agents et réaction d'Alain Rousset Lire la suite
17/12/2017
Volley - Le SPVB s'incline au tie-break face à Montpellier Lire la suite
17/12/2017
Yves Bouloux, nouveau sénateur de la Vienne Lire la suite
17/12/2017
Quatre cambrioleurs de l'Aisne interpellés par les gendarmes de la Vienne Lire la suite
16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques