Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.


Société

Humanitaire

4L Trophy : des Poitevins dans le staff

Près d'une centaine d'étudiants poitevins seront au départ du 4L Trophy, le 13 février, sur la Technopole. Mais pas uniquement parmi les concurrents. Cette fois, ils co-organisent l'événement.

Des écoles poitevines représentées sur le 4L Trophy... Plus qu'une nécessité, c'est désormais une évidence ! L'Isae-Ensma engagera trois véhicules, le centre de formation des apprentis de Chantejeau en alignera deux. Pauline et Aurélien, deux tourtereaux qui avaient lancé un appel à la générosité dans les colonnes de 7 à Poitiers, le 25 septembre dernier, seront aussi présents. Ils ont finalement réussi à réunir les fournitures scolaires et les 7 200€ nécessaires pour effectuer la traversée. Comme chaque année, une dizaine d'équipages locaux participeront à ce célébrissime rallye raid humanitaire.


Le Futuroscope sera l'un des deux points de départ (avec Saint-Jean-de-Luz). La moitié des mille trois cents équipages inscrits s’élanceront de la Technopole, le 13 février au matin, pour former des convois exceptionnels jusqu'à Marrakech.
 
Mécanique de guerre
De son côté, le groupe scolaire Isaac-de-l'Etoile enverra non seulement trois véhicules dans le désert marocain, mais il prendra part activement à l'organisation de l'événement. Dès 6h, le jour du départ, une soixantaine d'hommes et de femmes du BTS Tourisme accueilleront les participants venus de toute la France. Pour ces jeunes, qui se destinent à œuvrer dans l'événementiel, l'occasion était trop belle. Leur rôle sera de vérifier les documents administratifs et les différents éléments de sécurité du véhicule, sans oublier de les floquer aux couleurs du raid. Et tout cela... dans la bonne humeur, malgré le froid. 
 
D'un extrême à l'autre, une dizaine d'étudiants en BTS Service après-vente automobile formeront un maillon essentiel de l'assistance mécanique sur l'ensemble du parcours. « Ils dormiront très peu durant ces dix jours, promet Jean-François Delage, responsable du secteur post-bac à Isaac. Ce qu'on leur demandera, c'est de la mécanique de guerre. Ils travailleront dans l'urgence, le soir, pendant que les autres dormiront. » Plus habitués à l'électronique embarquée des voitures modernes, ces étudiants devront sérieusement mettre les mains dans le cambouis. Pour s'y préparer, ils ont démonté et remonté entièrement des moteurs de 4L, tous les jeudis après-midi, depuis la rentrée, pendant que d'autres préféraient faire du sport ou pratiquer des activités culturelles. « Les lauréats ont été sélectionnés pour leur aptitude à travailler en équipe et à résister à la pression. Evidemment, ils devaient également avoir une très bonne maîtrise de la mécanique », précise Jean-François Delage. A coup sûr, ces baroudeurs reviendront transformés de cette expérience, qu'ils pourront toujours valoriser sur un CV.
Romain Mudrak le 11/02/14

Programmes de Cinéma L'intelligence des arbres La Fiancée du désert La vérité

Publicité

Les dépêches

17/12/2017
Volley - Le SPVB s'incline au tie-break face à Montpellier Lire la suite
17/12/2017
Yves Bouloux, nouveau sénateur de la Vienne Lire la suite
17/12/2017
Quatre cambrioleurs de l'Aisne interpellés par les gendarmes de la Vienne Lire la suite
16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
14/12/2017
Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018 Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques