Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Vendredi 27 juillet - 21h Venez observer l'éclipse de Lune à Sèvres-Anxaumont (accès route de Bignoux, chemin de la déchetterie).

Vie locale

Politique

Grand Poitiers : treize communes début 2013

Le Conseil communautaire de Grand Poitiers s’est tenu ce vendredi soir. Au cœur des discussions, l’intégration de Ligugé et la gestion du parc des expositions.

 > Ligugé entrera officiellement dans Grand Poitiers le 1er janvier. Le président Alain Claeys a tenu à remercier le maire de la commune, qui « a été extrêmement constructif lors des négociations ». Ligugé doit maintenant désigner les délégués qui siègeront lors du conseil communautaire, soit quatre titulaires et deux suppléants. « C'est une très bonne chose d’accueillir une nouvelle ville dans la collectivité, s’est réjoui Patrick Coronas (Parti communiste). Une nouvelle étape sera sans doute nécessaire. Nous ne devons pas uniquement partager des compétences mais aussi être solidaires dans plusieurs domaines, comme le social et l’habitat. » L'élue d'Europe Ecologie-les verts, Christianne Fraysse a, elle, regretté que « cette réforme du schéma départemental n’ait pas abouti à une intercommunalité en cohérence avec l’aire urbaine de Poitiers, pour mener à bien une politique en termes de transport en commun, de logement et d’activité économique. »

> Grand Poitiers souhaite confier l’exploitation du parc des expositions et du Centre de conférences à une délégation de service public. Les Verts sont « sceptiques quant à la pertinence d’une gestion commune ». « Cette délégation pourrait n’avoir pas tout à fait  les mêmes objectifs que nous », argue Christianne Fraysse. Alain Claeys a tenu à la rassurer : « Nous allons élaborer un cahier des charges qui respectera les missions de service public que nous souhaitons mener. »
 

Les autres dossiers

La communauté d'agglomération de Poitiers va contracter un crédit d’un montant de 7M€, auprès de la Société Générale et du Crédit Mutuel, afin de financer ses besoins ponctuels de trésorerie. Qui plus est, Grand Poitiers a décidé de créer des « autorisations de programmes et crédits de paiements ». Selon la loi, ce dispositif constitue « la limite supérieure des dépenses pouvant être engagées ». Concrètement, les paiements seront effectués en fonction de la réalisation des projets.
> Une dizaine d’élus ont voté contre l’autorisation de programme de la LGV, d’un montant de 12 084 930€. « Nous réaffirmons notre opposition à ce projet national payé par les collectivités locales », a exprimé Christianne Fraysse.
 > El Mustapha Belgsir a livré le bilan 2011 du Plan local d’insertion : « 722 personnes ont été accompagnées. 219 sont sorties du Pli et 25 ont pu obtenir un CDD, 17 un CDI. Dix ont aujourd’hui une formation qualifiante et six ont créé une entreprise. »

 

Florie Doublet le 14/12/12

Programmes de Cinéma Nous, les intranquilles La Révolution silencieuse Plaire, aimer et courir vite

Publicité

Les dépêches

19/07/2018
10 bougies pour le festival Zaka Lire la suite
19/07/2018
Basket/Pro B - Jay Threatt de retour aux affaires à Poitiers Lire la suite
19/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
18/07/2018
Quand Le Gorafi se paie (gentiment) Poitiers Lire la suite
17/07/2018
Faits divers - Près de 20 kg de résine de cannabis saisis près de Vivonne Lire la suite
17/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
16/07/2018
Le projet de village de marques à Sorigny rejeté par la CDAC Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques