Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes


Enquête


Tribunal de commerce :

Indiscrète : bientôt l'épilogue

Les deux co-gérantes de la manufacture de lingerie Indiscrète étaient convoquées ce vendredi matin devant le tribunal de commerce de Poitiers. Le délibéré, qui marquera l'épilogue du long combat mené depuis plusieurs mois par les "Indiscrète" pour que perdure leur entreprise, devrait être rendu en début de semaine prochaine. Deux projets de reprise ont été présentés.

Attendre, encore attendre. A la sortie du tribunal de commerce, ce vendredi en milieu de journée, Béatrice Mongella et Christelle Bois, les deux co-gérantes de la manufacture de lingerie fine Indiscrète, avaient le visage tendu. Elles n’ont pas souhaité s’exprimer avant le délibéré qui scellera, en début de semaine prochaine, le sort de l’entreprise chauvinoise, l’un des derniers fabricants de lingerie en France, qui emploie 21 salariées.

L'entreprise a bénéficié ces derniers mois d’un véritable élan de solidarité, soutenu par une importante médiatisation. Les commandes ont afflué. De quoi renflouer à court terme les caisses, sans pour autant lever les incertitudes à plus long terme. Les candidats potentiels à la reprise avaient jusqu’au 5 octobre pour faire leurs propositions. Deux repreneurs se sont manifestées qui, chacun à leur tour, ont pu présenter au juge ce vendredi matin leur projet, de poursuite d'activité pour l’un, de rachat pour l'autre. Le premier, Michel Gouzon, un entrepreneur installé en Dordogne, confie avoir « suivi histoire d’Indiscrète depuis 2011 » et  avoir eu « un coup de coeur pour ce petit bijou qui mérite d’être poli ». L’homme, qui a longtemps oeuvré dans l’événementiel sportif, possède actuellement deux hôtels en Dordogne et une résidence de loisirs  sur l’Ile d’Oléron. Depuis plusieurs semaines, il a multiplié les allers-retours entre Dordogne et Poitou afin de travailler sur le projet de continuation, dans lequel il souhaite injecter 350 000€, « dans un premier temps », et dans lequel il serait « PDG bénévole ». La seconde proposition, de reprise, émane d’une jeune entrepreneuse locale qui est jusqu'à présent restée discrète sur son projet.

Pour rappel, Indiscrète avait été placée en redressement judiciaire le 24 juillet dernier et confronté à la disparition brutale de son directeur Didier Degrand, le 9 août. L'audience du tribunal du 23 novembre qui devait statuer sur les deux offres de reprises avait été reportée à ce vendredi.

 

Claire Brugier le 16/01/19

Programmes de Cinéma Les Aventures de Robin des Bois Maguy Marin, l'urgence d'agir Nous, les intranquilles


Les dépêches

25/03/2019
Rugby - Un de chute pour le Stade à Nontron Lire la suite
24/03/2019
Une femme victime d'un viol à Poitiers Lire la suite
24/03/2019
Football/National 3 - Poitiers assure, Chauvigny craque, Montmorillon plonge Lire la suite
24/03/2019
Volley/Elite féminine - Précieuse victoire du CEP/Saint-Benoît à l'Institut fédéral Lire la suite
24/03/2019
Basket - La réserve du PB86 en Nationale 2 Lire la suite
24/03/2019
Volley - Le Stade enchaîne face à Cannes (3-0) Lire la suite
24/03/2019
Hockey sur glace - Les Dragons en quart de finale des play-offs Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques