Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.
  • usqu’au 10 novembre, « Rabelais, si tu revenais ? », au musée Sainte-Croix, à Poitiers.
  • Jusqu'au 27 octobre, exposition et démonstrations d'Andrée Bienfait, Gisèle Hurtaud, Lyse Lheritier, Johann Mouclier, à la galerie Rivaud.

Enquête


7 Eté :

La Vallée des singes, 100% nature

Devenue une référence mondiale en matière de protection des espèces de primates, la Vallée des Singes séduit par ses forêts ombragées et la liberté de mouvement qu’elle offre à ses pensionnaires. Un incontournable de la Vienne.

Les oiseaux chantent ce samedi matin, à Romagne. Dans un décor bucolique, le soleil filtre à travers le feuillage des arbres. Passée l’entrée du site, le dépaysement est grisant. Ici, point de barrières, de cages ou d’enclos. Les quelque cinq cents primates des lieux évoluent en totale liberté.

À la différence des plus grands zoos du pays, la Vallée des singes fait du spectateur un « spect-acteur », qui déambule au coeur de l’habitat des bonobos, gorilles et ouistitis. À l’heure du déjeuner, le pique-nique se transforme en moment privilégié. Les petits lémuriens, attirés par la nourriture, s’approchent des visiteurs en quête de friandises. On aurait presque envie de les câliner. Mais attention à ne pas toucher ni nourrir les primates, au risque de perturber leurs habitudes de vie.

Au détour d’un chemin, les soigneurs animaliers du parc s’apprêtent à nourrir les nouveaux arrivants. Ou plutôt les nouvelles ! En début de saison, la Vallée des singes a accueilli trois femelles chimpanzés, qui se sont intégrées au sein d’une communauté de mâles. Les rapports sont encore parfois compliqués, ces messieurs voulant marquer leur territoire. Mais une certaine complicité semble se créer entre deux jeunes chimpanzés qui pourraient prochainement devenir parents.

La visite est placée sous le signe de l’amour et de la tranquillité. Alors qu’il présente aux visiteurs la communauté des bonobos (la plus grande du monde, ndlr), le soigneur explique que « sept cents naissances ont eu lieu à la Vallée des singes depuis l’ouverture du parc, en 1998 ». À bien y regarder, on aperçoit d’ailleurs le petit dernier d’Ukela, la femelle dominante du groupe, devenue mère pour la cinquième fois. Si attendrissant !

La Vallée des Singes, à Romagne. Ouvert tous les jours, pendant l’été, de 10h à 19h. Tarifs : 13 à 19€. Informations et billetterie sur www.la-vallee-des-singes.fr.

Marc-Antoine Lainé le 22/08/17

Reportage photo
Programmes de Cinéma Psiconautas The Square Un beau soleil intérieur

Publicité

Les dépêches

20/10/2017
Basket/Pro B - Le PB ouvre son compteur face au Havre (80-78) Lire la suite
20/10/2017
L'accueil du commissariat des Trois-Cités fermé au public Lire la suite
19/10/2017
CHU - Les tarifs de stationnement enfin dévoilés Lire la suite
18/10/2017
Poitiers - L'accueil périscolaire perturbé demain Lire la suite
17/10/2017
Volley - Le Stade s'impose au bout du suspense (3-2) Lire la suite
16/10/2017
Travailleurs détachés : le rapport adopté par la commission Emploi du Parlement européen Lire la suite
15/10/2017
Rugby - Le Stade relève la tête à Parthenay Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques