Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.

Enquête


Bande dessinée :

« C’est arrivé demain », retour vers le futur

Jusqu’au 17 septembre, le Miroir présente l’exposition « C’est arrivé demain », à la chapelle Saint-Louis. Plus de cent planches et oeuvres originales offrent une plongée fascinante dans le monde de la bande dessinée de science-fiction.

« Valérian et la Cité des mille planètes », le dernier film de Luc Besson, sortira en salles le mercredi 26 juillet. Les fans poitevins de l’« agent spatio-temporel » peuvent déjà se réjouir. Plusieurs planches originales de la bande dessinée mythique des années 60 sont présentées à la chapelle Saint-Louis. Jean-Claude Mézières, dessinateur du jeune héros et de sa compagne Laureline, était présent himself à l’inauguration de « C’est arrivé demain », la nouvelle exposition du Miroir(*).

Flash Gordon, Black et Mortimer, Barbarella… Plus de cent oeuvres originales confinées au sein de « cabinets de contemplation » permettent de retracer l’histoire de la BD de science-fiction. « Les visiteurs suivent un parcours chronologique qui va des années 30 à aujourd’hui, explique Jean-Luc Dorchies, responsable de la programmation du Miroir. Les planches proposées représentent l’espace, des mondes imaginaires et utopiques ou, à l’inverse, apocalyptiques. »

Georges Lucas s'en inspire 

Ces univers futuristes ont nourri l’imaginaire de nombreux artistes, dont le cinéaste George Lucas qui s’est inspiré de Valérian -encore lui- pour la préparation de… Star Wars. L’anecdote prouve à elle seule la richesse du monde imaginé par le scénariste Pierre Christian et le dessinateur Jean-Claude Mézières. Ce dernier a d’ailleurs prêté au Miroir une composition montrant le processus de travail, de l’écriture des dialogues à l’impression de la planche finale.

Du reste, la plupart des oeuvres présentées sont issues de collections privées, notamment du fonds de la société Mel Compagnie des Arts fondée par Michel-Edouard Leclerc. Denis Bajram a, lui, consenti à prêter trois planches originales des deux premiers tomes d’Universal War One. Des biens précieux à toucher avec les yeux.

(*) Le Miroir poursuit sa programmation « Hors les murs », avant d’investir la salle d’arts visuels qui devrait prendre place dans l’ancien théâtre. Jusqu’au 17 septembre, « C’est arrivé demain », à la chapelle Saint-Louis, 1, rue Louis-Renard. Entrée gratuite. Renseignements et horaires des visites commentées sur www.poitiers.fr

Florie Doublet le 08/07/17

Reportage photo
Programmes de Cinéma Pour le réconfort L'Assemblée Zombillénium

Publicité

Les dépêches

19/11/2017
Volley - Le SPBV sans trembler face à Rennes (3-1) Lire la suite
19/11/2017
Football - Troisième défaite consécutive pour Poitiers Lire la suite
19/11/2017
Rugby - Le Stade s’impose face à Rochefort (28-24) Lire la suite
18/11/2017
L'école Micromégas se mobilise pour Saint-Martin (Antilles) Lire la suite
18/11/2017
Poitiers - Un homme chute de douze mètres Lire la suite
17/11/2017
Basket/ProB - Le PB se donne un peu d'air face à Aix-Maurienne Lire la suite
17/11/2017
Municipales - La préfecture conteste les résultats de Croutelle et Chalandray Lire la suite
Archives

    Publicité


    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques