Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes



Enquête


initiative :

Et si Poitiers avait sa propre monnaie ?

A Poitiers, un collectif planche sur la création d’une « Monnaie Locale ». Complémentaire de l’euro, elle permettrait de régler des achats ou services auprès de commerçants ou entreprises du territoire. Et favoriserait ainsi le développement de l’« économie réelle ».

L’Heol à Brest, la Muse à Angers ou le Sol-Violette à Toulouse… Une trentaine de « Monnaies Locales Complémentaires » (MLC) circulent actuellement en France. Un peu à la manière des « chèques restaurants », ces monnaies ne peuvent être utilisées qu’au sein d’un réseau de partenaires (commerçants, entreprises, associations…), partageant un ensemble de valeurs préalablement établies au sein d’une charte.

Cette philosophie a séduit Jenny Buord. « Tiens, et si on parlait d’une monnaie locale à Poitiers ? », a t-elle lancé à la cantonade, sur son mur Facebook, il y a quelques mois. Très rapidement, des amis ont répondu à son appel. En octobre, plus de cinquante personnes ont participé à une première réunion d’information. Un collectif composé d’une dizaine de Picto- Charentais s’est alors constitué. « Désormais, il faut que nous créions des groupes de travail pour plancher sur la charte, la communication, la structure d’une association… », explique Jenny.

Recréer de la richesse localement

La Poitevine ne manque pas d’enthousiasme. « J’adore porter des projets collectifs. Ce qui m’importe, c’est que nous réfléchissions ensemble à ce que nous souhaitons. La démarche est presque plus intéressante que le résultat », assure-t-elle.

A ses côtés, Pierre Rigollet, également membre du collectif, semble avoir déjà étudié longuement le sujet. « Moi, je veux voir cette monnaie circuler, déclare-t-il. Il est temps de récréer de la richesse sur le territoire. Actuellement, 95% de l’argent qui circule dans le monde n’a pas de lien avec l’économie réelle. Il est capitalisé, thésaurisé, sert à la spéculation boursière ou est investi on ne sait où. »

Concrètement, une monnaie locale s’utilise exactement comme l’euro. Par exemple, quand vous réglez votre déjeuner en MLC, le restaurateur se fournit en viande chez un boucher du réseau, qui paie l’éleveur de bétail en MLC, ce dernier achète du fourrage avec cette même monnaie et ainsi de suite… « On ne peut pas jouer avec cet argent. La monnaie locale a vocation à circuler, pas à dormir sur un compte en banque ! »

Réunion de travail, ce jeudi, à la Maison des 3 Quartiers. Renseignements : mlcpoitiers@ gmail.com ou www.facebook. com/monnaielocale86

Florie Doublet le 17/02/15

Reportage photo
Programmes de Cinéma Le baiser du tueur Les bienheureux Les Hannas

Publicité

Les dépêches

18/01/2018
La Trimouille - Des obus de la Seconde guerre mondiale découverts sur un chantier Lire la suite
18/01/2018
Poitiers - Un colis suspect bloque l'accès au parking du Tap Lire la suite
17/01/2018
Santé - L'ARS annonce plusieurs nouveaux cas de tuberculose dans la Vienne Lire la suite
17/01/2018
Sécurité routière - 14 permis retirés le week-end dernier Lire la suite
16/01/2018
Basket - Le PB s’incline à Blois (71-78) Lire la suite
16/01/2018
Châtellerault - Un collégien décède pendant un cours de sport Lire la suite
16/01/2018
Parkings du CHU : la CGT appelle à un rassemblement vendredi Lire la suite
Archives

    Publicité


    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques