Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • 20 et 21 octobre Poitou Ukulele Festival. Samedi à 11h: Bassoukou Swing à la médiathèque de Smarves. 20h: Jane For Tea; Nico’o & The Kapiolani Boyz à la Passerelle (Nouaillé-Maupertuis). Dimanche à 17h à Aslonnes : Ukestok ! par Le S.O.U.K. (Street Orchestra Ukulele Klub) street Band humoristique et spectaculaire de ukulélé ! Plus d'infos : passerelle86.fr
  • Sam. 20 oct. à 19h Hockey sur glace - Seniors D3 : Poitiers-Rennes 2. A la patinoire.


Multimédia

Photo

Fred P., l’instantané et l’essentiel

Le photographe poitevin Fred Pignoux expose une quarantaine de ses œuvres aux Bains-douches, à Chauvigny. « Textures, de terre et de peau », un travail à nul autre pareil.

À force de shooter des mannequins désincarnés en studio, il a voulu « revenir à l’essentiel ». Fred Pignoux adore son job. Presque «programmé génétiquement pour faire ce métier», -son grand-père était lithographe-, le rejeton de (Studio) Ludo s’est toutefois affranchi de la technique pendant un peu plus d’un an pour mener un projet personnel. Les soirs et week-ends, il s’est efforcé de capturer «monsieur et madame tout le monde» dans le plus simple appareil, mais enduits d’argile et grimés. Avec un Phase One à 80 millions de pixels SVP ! «Chacun a choisi sa couleur d’argile et était libre de ses mouvements», raconte Fred P.

Près de quatre mille clichés sont nés de ces rencontres entre l’artiste et sa vingtaine de modèles, hommes, femmes, enfants. Des clichés «presque félins» de personnages «revenus à la terre, à l’essentiel». Seulement, Fred P. ne s’est pas contenté de saisir l’instant puis de le relâcher sur papier glacé. C’eût été «trop simple». Alors, le professionnel s’est attelé à tirer ses photos sur des matériaux aussi étranges que le cuir, le béton, l’argile ou le plomb. Le résultat, visible aux Bains-douches à Chauvigny, jusqu’au 31 août, est assez saisissant.

A mi-chemin entre la photo et l’art pictural ces instantanés donnent à réfléchir sur l’origine de l’homme et sa condition contemporaine. «La terre fournit ce lien à la nature, insiste l’auteur. L’argile casse certains critères visuels, comme l’âge et l’ethnie. L’homme est rebelle, sauvage et loin de sa vraie nature. L’homme d’aujourd’hui vit en cage, capturé par des illusions de ce monde en dérive.» Au passage, Fred P. cherche d’autres lieux pour exposer «Textures, de terre et de peau». Avis aux amateurs…

Plus d’infos sur www.fred-p-p.com ou au 07 60 06 13 40.

Arnault Varanne le 22/08/12

Programmes de Cinéma Chris the Swiss La saveur des ramen L'Île aux chiens // en version française

Publicité

Les dépêches

18/10/2018
Poitiers : Une jeune femme est décédée après avoir chuté du toit du parking de l'Hôtel de ville Lire la suite
17/10/2018
Politique - Jean-Michel Clément rejoint le groupe "Libertés et territoires" Lire la suite
17/10/2018
Handball - Avec Ibrahima Sall, Grand Poitiers réalise un gros coup Lire la suite
17/10/2018
Volley - Ligue A : Poitiers confirme contre Nantes Rezé ( 3-1) Lire la suite
15/10/2018
Autoroute Poitiers-Limoges : les études de faisabilité sont lancées Lire la suite
14/10/2018
Rugby : victoire du Stade poitevin Lire la suite
14/10/2018
Politique : Romain Bonnet élu président de la fédération LR de la Vienne Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques