Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Sam. 6 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sexe, magouilles et culture générale de Laurent Baffie par la Pirouette Théâtre (59)
  • Vend. 5 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sacrées canailles de Charles Istace par les Utopistes (37)
  • Sam. 29 sept. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 14h45 - Les amis du placard de Gabor Rassov par La Belle équipe (Paris), suivi de A ta santé Hubert, de Claude Cohen par Vestiaire des filles (Castres)


Economie

Artisanat

La fée décabosse

Imaginez une machine qui vous redresse les carrosseries sans retouche ultérieure et vous décolle les peintures sans odeur ni effort. Du rêve à la réalité, il n’y a qu’un pas.

Dans quelques jours, son établissement aura définitivement pignon sur rue. Façades colorées, drapeaux « Renault » flottant au vent, véhicules d’occasion respirant l’air pur… Le « Saint-Georges Automobiles » de Gérald Lhuissier peaufine les détails de sa mise en forme définitive.
Ouvert depuis février, le garage baillargeois a fait le pari de l’innovation. Il est ainsi l’un des rares établissements de sa catégorie à promouvoir, tant pour ses prérogatives de mécanique que pour ses devoirs de carrosserie, l’usage de techniques modernes et écologiques.
Dans son arsenal figure notamment un outil que d’aucuns qualifieront de « révolutionnaire ». « S’il ne l’est pas, il rend en tout cas d’énormes services », sourit le patron. Cet appareil de marque américaine est un vrai prototype d’utilisation multifonctionnelle. Capable ici de vous décabosser, par air chaud et ventouse, une carrosserie enfoncée, sans ajout ultérieur de peinture, là de décoller un bas de caisse en blaxon ou de ramollir la colle d’un pare-brise par simple injection d’ondes magnétiques. Et si cela ne suffit pas, il peut même, en un tournemain, se transformer en « dégrippeur » d’écrou. « Il rougit la tête, sans déformer ni brûler le pas de vis, explique, démonstration à l’appui, Gérald Lhuissier. Pour les injecteurs, régulièrement calaminés ou goudronnés, c’est idéal. »
L’omnipotence du procédé offre un confort de travail optimal. Sans fatigue, ni émanation de fumées toxiques. « Avec lui, on élimine pour une bonne part l’usage du chalumeau, illustre Gérald. En outre, on modifie l’aspect de surface sans altérer le support de la caisse. » Le résultat ? Eblouissant !
 

Nicolas Boursier le 15/04/11

Programmes de Cinéma Everybody knows L'Île aux chiens // en version française La femme insecte

Publicité

Les dépêches

20/09/2018
Le projet de territoire présenté ce soir Lire la suite
19/09/2018
Basket/coupe de France - Le PB sans souci à La Rochelle (74-62) Lire la suite
19/09/2018
Disparition de Tiphaine Véron : le parquet de Poitiers ouvre une information judiciaire Lire la suite
18/09/2018
Radio - Edouard Baer s'invite à Poitiers le 30 septembre Lire la suite
18/09/2018
Nouaillé-Maupertuis : pétition en ligne pour la sécurisation du carrefour Lire la suite
17/09/2018
Un appel à témoins après la collision boulevard de Pont-Achard Lire la suite
16/09/2018
Rugby : le Stade poitevin s'impose face au Club ominisports couronnais Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques