Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.


Société

Séisme

Ça va swinger !

La 8e édition de Saint-Benoît Swing se tiendra vendredi et samedi à la Hune. Retour sur les quatre groupes amenés à faire vibrer les aficionados de jazz.

Aussi large qu’hétéroclite, le jazz ne peut pas se résumer aux seules sonorités reconnues des maîtres du genre.  Saint-Benoît Swing veille à entretenir cette diversité avec son ambitieuse  programmation. Pour cette huitième  édition, Philippe Arnaud, cheville ouvrière de l’organisation, ne manque pas de rappeler l’un des buts de ce festival. Si les têtes d’affiche sont reconnues dans le milieu, « nous avons également vocation à mettre en avant les talents locaux ».  Le format des années précédentes est reconduit. Deux soirées, quatre concerts. Une tête d’affiche en deuxième partie, le régional pour chauffer la salle. Revue des groupes amenés à enflammer La Hune, vendredi et samedi.

HOMMAGE A DJANGO REINARDT

Pour les cent ans du célèbre jazzman, la nouvelle vague du jazz manouche se réunira autour de l’instrument fétiche de Django Reinhardt: la Selmer 607. Noé Reinhardt, Adrien Moignard et Sébastien Ginaux se succèderont sur scène au son de cette guitare sans pareille. Bien que disciples de Django, les trois jeunes virtuoses s’aventureront vers des univers différents, confirmant la vitalité de ce style musical.

LADY BIRD’JAZZ TET

Quintet complété d’une chanteuse, Lady Bird Jazz’tet se joue de tous les styles. Réinvantant les standards américains et les grands titres de la chanson française autour d’arrangements originaux, les Poitevins feront swinger la salle sancto-bénédictine pour cette première soirée.

PINK TURTLE


Comment mieux résumer ces sept musiciens qu’en évoquant leur slogan: « le meilleur de la pop servi par le jazz ! » Tout un programme que Pink Turtle réinterprète avec la créativité du jazz et l’efficacité du swing.

NO MORE JAZZ

Ces adeptes du swing des années 30 ne tiennent pas en place. Ils sont deux, mais jouent et chantent comme quatre. Au son du sax et du banjo, ils rendront un hommage vibrant et plein d’humour à Sidney Bechet (Petite fleur, Les Oignons, St Louis Blues entre autres). Du rouge et du jaune, de l’énergie et de la bonne humeur, No More Jazz aura à coeur de faire vrombir son public.

Laurent Brunet le 21/09/10

Programmes de Cinéma Makala Marvin ou la belle éducation Mémoires d'un condamné

Publicité

Les dépêches

16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
14/12/2017
Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018 Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - Le tribunal valide la vente de l'ancien théâtre Lire la suite
13/12/2017
Tennis de table - Le TTACC 86 dompte Saint-Quentin (3-1) Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - La communauté musulmane réagit aux propos de Donald Trump sur Jérusalem Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques