Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.

Société

Sécurité

Les pompiers garderont Saint-Eloi

Un temps voué à la disparition, la caserne de Saint-Eloi devrait finalement servir de poste avancé au grand centre de secours programmé, à l’horizon 2012, tout près de l’aéroport de Poitiers-Biard.

Dans les cartons depuis plusieurs mois, la construction d’un centre de secours unique sur Poitiers-Biard devrait être très prochainement engagée. Actuellement soumis au concours architectural – trois cabinets parisiens sont à pied d’œuvre -, le projet est acté et marqué du sceau de l’ambition.

7000 m2 de haute qualité environnementale, arguant un plateau logistique sans précédent et favorisant la concentration de cent sapeurs-pompiers professionnels et quatre-vingt-dix volontaires, devraient ainsi être aménagés sur des terres actuellement occupées par l’aéroclub du Poitou. 

Les dossiers des architectes seront proposés à un jury fin novembre et le lauréat connu en tout fin d’année. Quant au début des travaux, il est espéré pour l’été 2010, la livraison pour les premiers mois de 2012.

Adieu Pont-Achard

Financé par le Service départemental de secours et d’incendie, le projet de base, estimé à 7M€ d’investissement, pourrait s’agrémenter de structures optionnelles, telles que gymnase, local associatif et atelier de réparation de tuyaux. Un soin tout particulier sera apporté à la confection des vestiaires et de l’hébergement des personnels, avec chambres à deux lits pour les gardes, ainsi qu’au circuit ambulatoire et sanitaire.

Avec l’avènement de ce vaste centre opérationnel, c’est toute l’histoire des sapeurs-pompiers poitevins qui s’apprête à basculer. Créée en 1968, l’unité de Pont-Achard, située dans un périmètre d’accessibilité délicat, est désormais promise à céder ses flancs vétustes à la postérité et au bon gré de la CAP, son propriétaire.

Saint-Eloi ne subira pas le même sort. Inaugurée en 1985, la caserne, initialement destinée, elle aussi, à la désaffection, sera finalement transformée en poste avancé, pour des interventions essentiellement centralisées sur le plateau de Poitiers et le secteur Est de la capitale. Huit à dix sapeurs-pompiers y effectueront des gardes en alternance.

Assis sur trois hectares, le site de Saint-Eloi cèdera à terme une partie de ses espaces verts à la Communauté d’agglomération. Promesse est faite de rénover une partie des bâtiments qui, d’ici à deux ans, pourraient ne plus abriter qu’une ambulance et un véhicule de secours incendie.


 

 

Nicolas Boursier le 15/09/09

Programmes de Cinéma La Fiancée du désert La vérité La Villa

Publicité

Les dépêches

18/12/2017
Fusion des Régions : mobilisation des agents et réaction d'Alain Rousset Lire la suite
17/12/2017
Volley - Le SPVB s'incline au tie-break face à Montpellier Lire la suite
17/12/2017
Yves Bouloux, nouveau sénateur de la Vienne Lire la suite
17/12/2017
Quatre cambrioleurs de l'Aisne interpellés par les gendarmes de la Vienne Lire la suite
16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques