Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.


Société

Polémique

Linky fait toujours parler

Après Thuré, le 10 octobre, l’opposant emblématique au Linky, Stéphane Lhomme, tiendra une réunion publique vendredi à Poitiers. En cours de déploiement dans la Vienne, le compteur électrique connecté suscite toujours la controverse.

A Thuré, près de Châtellerault, le fameux compteur « intelligent » baptisé Linky interpelle les habitants. C’est la raison pour laquelle le conseil municipal a organisé une réunion publique, le 10 octobre dernier. Sorégies n’était pas représenté. Impossible de se mettre d’accord sur l’agenda. En revanche, l’un des principaux opposants au Linky avait fait le déplacement. Stéphane Lhomme a expliqué aux habitants pourquoi sa commune de Saint-Macaire (Gironde) a refusé, dès 2015, l’installation des compteurs connectés. « Pour nous, c’est clairement Big Brother à la maison, estime l’intéressé. Toutes nos habitudes de consommation et de vie seront connues des opérateurs. » Les possibles « coupures à distance pour impayés ou autres » l’inquiètent, tout comme les « surfacturations et les dysfonctionnements » dont les premiers clients se plaignent. A Thuré, Jean-François Dabilly, l’adjoint en charge des Bâtiments et du Commerce, a retenu que le déploiement se déroulait parfois à marche forcée : « Qu’on impose le compteur ou qu’on bouscule les gens, ce n’est pas normal. » Thuré pourrait ainsi entrer dans le club des quatre cent vingt communes à adopter une motion pour « le respect du libre choix ». Ce serait une première dans la Vienne. Mais les élus tiennent d’abord à recevoir Soré- gies lors d’une seconde réunion publique, prévue début 2018.

Déploiement normal
En juillet dernier, le directeur régional d’Enedis, Gilles Rollet, mettait en avant les atouts du Linky : « La maîtrise de sa consommation » et les « relevés en temps réel », ainsi que toutes les interactions à distance qui évitent les prises de rendez-vous au domicile avec un technicien. Autant d’arguments qui semblent convaincre puisque le déploiement est « en phase avec le planning prévisionnel », selon Enedis.
Qu’importe... Les opposants continuent de plaider leur cause. Stéphane Lhomme revient d’ailleurs dans le département dès vendredi, à 20h, aux Salons de Blossac, à Poitiers. Le 25 septembre, le groupe Osons Poitiers avait réclamé au conseil municipal d’intervenir auprès de l’opérateur afin de faire « respecter le choix des habitants ». La motion avait été rejetée, le maire de Poitiers, Alain Claeys, commentant en ces termes : « Le conseil ne soutiendra pas cette motion, car il ne peut aller à l’encontre de la loi. »

Romain Mudrak le 02/11/17

Programmes de Cinéma Le mystère Picasso Le salaire de la peur Makala

Publicité

Les dépêches

16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
14/12/2017
Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018 Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - Le tribunal valide la vente de l'ancien théâtre Lire la suite
13/12/2017
Tennis de table - Le TTACC 86 dompte Saint-Quentin (3-1) Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - La communauté musulmane réagit aux propos de Donald Trump sur Jérusalem Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques