Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.


Vie locale

3 questions à...

Patricia Persico : « Attirer les gens en ville »

L'adjointe au maire en charge du commerce a vu les résultats de l'enquête menée par les étudiants de la faculté d'économie. Pour Patricia Persico, il faut animer le centre-ville pour attirer des clients potentiels.

Quel regard portez-vous sur cette enquête ?
« Je suis assez satisfaite de voir que deux idées se détachent : d'abord le centre-ville est perçu comme un lieu de convivialité où on vient se distraire avec les bars et les restaurants. Deuxième idée forte, on vient en centre-ville pour être dépaysé. Les gens recherchent de la découverte. On voit que l'offre commerciale est jugée suffisante, mais la population est à la recherche d'autres enseignes. Les consommateurs sont aujourd'hui zappeurs, ils sont au courant des tendances, or aujourd'hui l'offre évolue plus vite que le commerce traditionnel. D'où le succès de certaines enseignes éphémères et de la vente en ligne. Les horaires conviennent, même si je pense que les touristes leur auraient donné un autre son de cloche. Et les gens sont plutôt satisfaits des aménagements de place et coins de verdure. En revanche, l'accès en centre-ville reste toujours un frein dans l'inconscient collectif. »

Les gens viennent avant tout en centre-ville pour la convivialité. La stratégie doit-elle se concentrer sur l'animation des lieux afin de faire venir plus de monde ?
« Créer du flux, ce n'est pas susciter l'acte d'achat. Mais il faut attirer les gens en ville pour leur montrer l'offre commerciale. La stratégie c'est de créer de l'animation, de l'événement. A l'occasion de la Gamers Assembly qui se tenait au parc des expositions, on a élaboré une Gamers Off avec Poitiers Le Centre. Idem quand on fait les concerts d'été, les journées jeux, les spectacles de rue, les illuminations de Noël... Une fois en ville, les gens poussent plus facilement la porte des magasins. Ils viennent boire un verre, montrer la ville à leurs amis et en profitent pour découvrir de nouvelles boutiques. On a sûrement des choses à améliorer dans les parkings, les accès, mais avant, les gens traversaient seulement Poitiers. Aujourd'hui, avec la piétonisation, ils se posent et déambulent. Je ne dis pas qu'ils consomment mais il y a du monde. »

Comment capter des clients qui ne sont pas forcément venus en centre-ville pour les boutiques ?
« Il faut qu'on continue à diversifier l'offre commerciale afin qu'on ne retrouve pas les mêmes enseignes en centre-ville et en périphérie. On doit aussi accompagner les commerçants sur les nouveaux usages, l'accueil, l'utilisation de fichiers clients pour se différencier. Il faut savoir raconter l'histoire du produit. Les clients ne veulent plus de stéréotypés. Certains groupes savent le faire. Le commerce indépendant répond particulièrement à cette volonté d'originalité et de qualité. Les générations de commerçants se renouvellent petit à petit. »

Romain Mudrak le 19/04/17

Programmes de Cinéma Derrière les fronts En attendant les hirondelles L'intelligence des arbres

Publicité

Les dépêches

16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
14/12/2017
Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018 Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - Le tribunal valide la vente de l'ancien théâtre Lire la suite
13/12/2017
Tennis de table - Le TTACC 86 dompte Saint-Quentin (3-1) Lire la suite
13/12/2017
Poitiers - La communauté musulmane réagit aux propos de Donald Trump sur Jérusalem Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques