Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Vendredi 27 juillet - 21h Venez observer l'éclipse de Lune à Sèvres-Anxaumont (accès route de Bignoux, chemin de la déchetterie).

Sortir

Loisirs

La truite dans la peau

Ce samedi, Nicolas Gauthier participera à sa trentième journée d’ouverture de la pêche à la truite. Ce Poitevin de 38 ans, passionné depuis sa plus tendre enfance, est un adepte du « No-Kill » et privilégie la convivialité au rendement.

Ce week-end, vous le croiserez très certainement au bord de l'Auxance, entre Chalandray et Quinçay. Pour sa trentième journée d’ouverture de la pêche à la truite, Nicolas Gauthier n’entend pas changer ses habitudes et partagera sa journée « avec quelques amis, dans une ambiance conviviale ». À quelques jours du lancement de la saison 2017, le Poitevin de 38 ans trépigne d’impatience. « La pêche à la truite est fermée depuis septembre dernier, explique-t-il. En attendant le deuxième week-end de mars, on doit se contenter d’un peu de pêche au carnassier dans les rivières de deuxième catégorie. »

Depuis ses 8 ans, Nicolas Gauthier n’a « pas raté une seule ouverture », animé par une passion intacte pour ce loisir « accessible à tous ». « L’activité est peu onéreuse et ne nécessite que du matériel simple : une canne, un moulinet, un peu de fil et des leurres. » Initié par son grand-père et son oncle, il a « sorti » sa première truite « le jour de (sa) première??? ????ouverture ». Aujourd’hui encore, ce moment reste son « plus beau souvenir ».

Une pratique respectueuse

Salarié d’une fonderie, Nicolas Gauthier profite de ses horaires décalés pour vivre pleinement sa passion. « Il faut parfois passer du temps au bord de l’eau avant d’attraper un poisson, sourit-il. La truite est assez capricieuse et ne mord que lorsque les conditions sont bonnes. » Vice-président de l’Association de pêche et de protection des milieux aquatiques (Appma) de la Vienne, il a une pratique « respectueuse de l’environnement et du poisson ».

Nicolas Gauthier est un adepte du « No-Kill ». Autrement dit, il remet à l’eau les poissons qu’il attrape. « Chaque année, je garde une ou deux truites le jour de l’ouverture pour mes parents, mais toutes les autres sont relâchées. » Comme le veut la tradition, chaque prise est photographiée avant d’être remise à l’eau. Sur sa page Facebook, le pêcheur poitevin expose ses « trophées ». Dont son plus beau, une truite de 54cm, attrapée dans l’Auxance !

Marc-Antoine Lainé le 11/03/17

Programmes de Cinéma Woman at war Professeur Balthazar La sorcière dans les airs

Publicité

Les dépêches

19/07/2018
10 bougies pour le festival Zaka Lire la suite
19/07/2018
Basket/Pro B - Jay Threatt de retour aux affaires à Poitiers Lire la suite
19/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
18/07/2018
Quand Le Gorafi se paie (gentiment) Poitiers Lire la suite
17/07/2018
Faits divers - Près de 20 kg de résine de cannabis saisis près de Vivonne Lire la suite
17/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
16/07/2018
Le projet de village de marques à Sorigny rejeté par la CDAC Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques