Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.


Vie locale

Santé

Fin de vie - "Gérer la douleur et la frustration des proches, ce n’est pas facile."

L’Espace de réflexion éthique du groupe hospitalier Nord Vienne organise, ce jeudi, une conférence autour de « la place du mourant à l’hôpital ». Eléments de réponse avec Isabelle Gaillard, Maria Claudio et Sonia Fougère (*), trois professionnelles de santé au cœur du sujet.

Existe-t-il un protocole précis de l’accompagnement des personnes en fin de vie ?
« Tout dépend du patient. Dans un premier temps, un médecin informe le malade des résultats de ses examens et des suites à donner. Le discours est adapté en fonction de ses réactions, de ses questionnements. Une infirmière spécialisée dans les « consultations d’annonce » peut ensuite revoir le patient et le diriger vers l’équipe mobile de soins palliatifs. Nous lui proposons de bénéficier d’un accompagnement avec un psychologue et/ou un sophrologue. Il peut refuser cet accompagnement dans un premier temps puis la réclamer et vice-versa. »

La famille du malade bénéficie-t-elle d’un soutien particulier ?
« Les besoins et questions des patients concernés peuvent être tout à fait différents des attentes des familles. Certains ont déjà fait leur chemin et sont prêts à mourir alors que l’entourage réclame des soins à tout prix. A l’inverse, des proches nous parlent d’euthanasie, pour que les souffrances soient les plus brèves possibles. Il faut nouer un dialogue, trouver un moyen d’appréhender les choses, expliquer ce qu’on ne peut légalement pas faire… Tout cela est très délicat. »

Est-ce que le personnel soignant a réponse à toutes les questions ?
« Non. C’est d’ailleurs tout l’intérêt de la conférence. La question qui revient le plus fréquemment est « Combien de temps lui reste-t-il ? ». La vérité, c’est qu’on ne le sait pas toujours… Gérer la douleur et la frustration des proches, ce n’est pas facile. Ils attendent de nous des choses qu’on ne peut pas leur donner. »

(*) Respectivement cadre en imagerie, infirmière de l'équipe mobile de soins palliatifs et psychologue

Jeudi 19 janvier, à 18h, au Centre Hospitalier de Châtellerault (salle de Convivialité du « village »). Gratuit.

 

Florie Doublet le 20/01/17

Programmes de Cinéma La Fiancée du désert Drôles de petites bêtes Mémoires d'un condamné

Publicité

Les dépêches

17/12/2017
Volley - Le SPVB s'incline au tie-break face à Montpellier Lire la suite
17/12/2017
Yves Bouloux, nouveau sénateur de la Vienne Lire la suite
17/12/2017
Quatre cambrioleurs de l'Aisne interpellés par les gendarmes de la Vienne Lire la suite
16/12/2017
Football - Poitiers renoue avec le succès face à Mérignac Lire la suite
16/12/2017
Volley - Le CEP-Saint-Benoît s'incline face à Mougins (0-3) Lire la suite
15/12/2017
Basket - Pas d'exploit pour le PB face à Roanne (74-91) Lire la suite
14/12/2017
Futuroscope - Dominique Hummel tirera sa révérence en mars 2018 Lire la suite
Archives



    Publicité

    Sondage

    Que pensez-vous de Luminous Memento, l'oeuvre mémorielle érigée en centre-ville de Poitiers ?
    •  
    •  
    •  
      les rubriques informations pratiques