Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • • Jusqu’au 13 juillet, « Quand l’architecture efface le handicap », à la Maison de l’Architecture.

Education

Recherche

Valagro vise toujours plus haut

La plateforme poitevine de « chimie verte » Valagro poursuit activement ses recherches dans le domaine des éco- carburants. Demain, nos véhicules rouleront peut- être à partir d’éthanol issu... de bois.

Discret, mais efficace. Le centre de recherches et d’innovation Valagro planche actuellement sur de nombreux projets d’ampleur... Déjà récompensé pour l’invention d’un super-absorbant 100% bio-sourcé (lire n°281), la société d’économie mixte implantée sur le campus de Poitiers collabore, depuis plusieurs moisavec deux « éco-organismes » : Eco-mobilier et Eco TLC, pour Textile, linge et chaussure.

Ces structures, chargées de la collecte et du traitement des déchets, ont également pour mission de trouver les meilleures filières de valorisation de ces produits en fin de vie. C’est ainsi que des grille-pains se transforment en cafetières, comme en témoignent les campagnes publicitaires d’« éco-système ».

Mais ce n’est pas toujours pos- sible. Dans le textile, par exemple, les vêtements trop abîmés ne peuvent plus servir pour l’habillement ou la création de linge de maison. « Nous les récupérons alors sans tri préalable, explique Frédéric Bataille, directeur de Valagro. Ce sont des enzymes, la protéase pour la laine par exemple, qui vont nous permettre de transformer ces bouts de tissus en acides aminés. Quant au bois issu de l’ameublement, il contient de la cellulose et des hémicelluloses, qui servent à l’extraction d’un jus sucré. Une fois fermenté, celui-ci donne de l’éthanol. Un bio-carburant en somme(*)."

"Nous préparons l'avenir"

Le laboratoire travaille actuellement à l’amélioration du pro- cédé permettant d’éliminer les résidus de colle et de vernis sur le bois. « Leurs molécules posent problème dans le processus, c’est pour cela qu’il faut retrouver le matériau vierge », détaille Frédéric Bataille.

Ces recherches permettent donc de réduire la quantité de déchets enfouis, tout en créant l’énergie de demain. « Pour le moment, le prix du baril de pétrole est trop bas, le bio-carburant n’est pas concurrentiel. Mais nous préparons l’avenir. Qui plus est, l’éthanol a de multiples déclinaisons telles que les bio-plastiques. » Des bio-plastiques que commercialise Futuramat, une entreprise issue de Valagro. « En avril, elle a reçu le label « Environmental Technology Verification » pour la vérification du caractère biosourcé de l’un de ces polymères », ajoute Frédéric Bataille. Une distinction, une fois encore, obtenue dans la discrétion...

(*)Valagro possède une usine unique en Nouvelle-Aquitaine, qui conçoit du bio-carburant. Elle est implantée à Melle.

Florie Doublet le 18/11/16

A lire également :

Programmes de Cinéma Wùlu Le Jour d'après Rodin

Publicité

Les dépêches

23/06/2017
Lycées - Force ouvrière menace la rentrée scolaire en ex-Poitou-Charentes Lire la suite
22/06/2017
Futuroscope - Les salariés de Dikéos lèvent le camp Lire la suite
22/06/2017
Carte scolaire : les dernières décisions avant la rentrée Lire la suite
22/06/2017
Sécheresse - Poitiers restreint l'usage de l'eau Lire la suite
22/06/2017
Justice - La ferme aux 1 200 taurillons remise en cause Lire la suite
22/06/2017
Force ouvrière dénonce la gestion de la canicule dans les collèges Lire la suite
22/06/2017
Futuroscope - Les salariés de Dikéos menacent le concert NRJ des 30 ans Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques