Publicité
Accueil
Flash info
Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • Jusqu’au 22 décembre, « Smartland », à la Maison de l’Architecture.
  • usqu’au 10 novembre, « Rabelais, si tu revenais ? », au musée Sainte-Croix, à Poitiers.
  • Jusqu'au 27 octobre, exposition et démonstrations d'Andrée Bienfait, Gisèle Hurtaud, Lyse Lheritier, Johann Mouclier, à la galerie Rivaud.

Education

Formation

Poitiers fait confiance aux apprentis

La Ville et la Communauté d’agglomération ouvrent, chaque année, cinquante contrats d’apprentissage aux jeunes de 16 à 25 ans. L’occasion rêvée de passer concrètement de la théorie à la pratique et de prendre ses marques sur le marché du travail.

Les mérites de l’apprentissage sont régulièrement vantés. Les places ne sont pourtant pas toujours faciles à trouver.  Et si vous songiez aux collectivités locales ? On ne le sait pas assez, mais à Poitiers, Mairie et Communauté d’agglomération proposent, chaque année, cinquante contrats d’apprentissage à des jeunes de 16 à 25 ans. « C’est la capacité maximale que nous puissions supporter, pour assurer un accueil optimal des jeunes et permettre à leurs formateurs de les accompagner efficacement », précise Francis Chalard, vice-président de Grand Poitiers, en charge des finances, du personnel et de l’informatique.

Abdouderaman Diarra, 17 ans, fait partie des heureux élus de 2015. Son rêve professionnel ? Devenir plombier. Toutes les deux semaines, il alterne entre cours et formation en entreprise. « Pour moi, c’est plus concret d’apprendre directement sur le terrain. Je mets en application ce qu’on m’enseigne au CFA (centre de formation d’apprentis) », confie le jeune homme dans un large sourire.

Benoît Dutois, son maître d’apprentissage, est lui-même passé par la même voie. « Je vis de mon métier depuis deux ans maintenant, explique-t-il. Mais je me remets sans cesse en question. Je sais que qu’attend Abdouderaman, alors j’essaie de lui montrer les gestes justes et de le laisser faire au maximum. L’autonomie, c’est ce qui fait avancer. »

Deux cents métiers différents

Pour David Karmann et Gauthier Germain, le chemin de l’apprentissage s’est dessiné de la plus belle des manières. David, aujourd’hui chargé de communication, a postulé pour cet emploi dès la fin de sa formation, en 2010. Et il l’a obtenu. Gauthier, lui, a connu le même sort heureux, en décrochant, l’an dernier, un poste dans le service hygiène et propreté de la Ville, après l’obtention de son bac pro. « Je pensais que je n’allais pas être gardé. Finalement, on m’a fait une offre que j’ai acceptée. »

A Poitiers et Grand Poitiers, plus de deux cents corps de métier sont accessibles par le biais de l’apprentissage. Et si vous tentiez votre chance ?

 


Programmes de Cinéma Happy End Detroit L'Atelier

Publicité

Les dépêches

18/10/2017
Poitiers - L'accueil périscolaire perturbé demain Lire la suite
17/10/2017
Volley - Le Stade s'impose au bout du suspense (3-2) Lire la suite
16/10/2017
Travailleurs détachés : le rapport adopté par la commission Emploi du Parlement européen Lire la suite
15/10/2017
Rugby - Le Stade relève la tête à Parthenay Lire la suite
14/10/2017
Football - Le PFC reste à quai face à Niort Lire la suite
14/10/2017
Volley - Le CEP/Saint-Benoît s'incline à Mougins (0-3) Lire la suite
13/10/2017
Parkings payants au CHU : une manifestation vendredi prochain Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques