Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • 20 et 21 octobre Poitou Ukulele Festival. Samedi à 11h: Bassoukou Swing à la médiathèque de Smarves. 20h: Jane For Tea; Nico’o & The Kapiolani Boyz à la Passerelle (Nouaillé-Maupertuis). Dimanche à 17h à Aslonnes : Ukestok ! par Le S.O.U.K. (Street Orchestra Ukulele Klub) street Band humoristique et spectaculaire de ukulélé ! Plus d'infos : passerelle86.fr
  • Sam. 20 oct. à 19h Hockey sur glace - Seniors D3 : Poitiers-Rennes 2. A la patinoire.

Vie locale

Associations

Tiens bon la barre !

Myriam Mellouki danse sans complexe autour d'une barre de fer. Elle a créé, en novembre dernier, l'association « Spin Passion Pole Dance Poitiers » et veut changer l'image « coquine » de cette discipline sportive.

« La pole dance, ça ne s'explique pas… Ça se regarde ! » Myriam Mellouki préfère les images aux mots. A 36 ans, la mère de famille ondule autour d'une barre de fer sans rougir. Si elle exécute les figures acrobatiques en petite tenue, c'est avant tout pour être à l'aise. « Evoluer en jogging et pull-over, c'est compliqué, car on glisse, explique-t-elle. Rien ne vaut le contact de la peau contre le métal. » La présidente de l'association poitevine « Spin Passion » (*) ne cautionne absolument pas l'image sulfureuse de la pole dance. Selon la jeune femme, cette discipline est plus « glamour que provocante ». Pas d’effeuillage sexy, mais des exercices de gymnastique relativement périlleux. « Les débuts ne furent pas faciles, raconte-t-elle. Les courbatures et les bleus, ça me connaît ! »

Grâce à cette discipline sportive, Myriam a pu se débarrasser de ses complexes. Il y a encore quelques mois, la jeune femme « petite et un peu ronde » pensait que la pole dance était réservée « aux longues lianes ». Heureusement, les préjugés sont tombés les uns après les autres. « Notre association accueille les femmes taille 34 comme les 50. Le tout, c'est d'être bien dans son corps. »

Les garçons sont également les bienvenus. En revanche, les petits malins qui songent uniquement à se rincer l'œil seront priés de prendre la porte. « On est là pour danser, rappelle la passionnée. Les performances des hommes sont plutôt physiques. C'est comparable à du cheval d'arçons, mais à la verticale. » L'objectif pour les deux sexes reste inchangé : transmettre une émotion et, surtout, « se faire plaisir ». La jeune femme, elle, se sent « libérée ». Mission accomplie !

 

(*) Les cours se déroulent dans les locaux de l'association Swing Pepper Dance, au 20, rue Saint Nicolas, à Migné-Auxances. Renseignements sur spin-passion-poledance.e-monsite.com

 

Florie Doublet le 05/08/14

Programmes de Cinéma Okko et les fantômes *VF* Bad Lieutenant Le quatuor à cornes

Publicité

Les dépêches

18/10/2018
Poitiers : Une jeune femme est décédée après avoir chuté du toit du parking de l'Hôtel de ville Lire la suite
17/10/2018
Politique - Jean-Michel Clément rejoint le groupe "Libertés et territoires" Lire la suite
17/10/2018
Handball - Avec Ibrahima Sall, Grand Poitiers réalise un gros coup Lire la suite
17/10/2018
Volley - Ligue A : Poitiers confirme contre Nantes Rezé ( 3-1) Lire la suite
15/10/2018
Autoroute Poitiers-Limoges : les études de faisabilité sont lancées Lire la suite
14/10/2018
Rugby : victoire du Stade poitevin Lire la suite
14/10/2018
Politique : Romain Bonnet élu président de la fédération LR de la Vienne Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques